Message de notre nouveau Président

Jean-Luc_DEVEAUX

Bonjour à tous,

L’assemblée générale de Synergence du 17 juin m’a désigné en tant que président de notre association, et je vous remercie de cette confiance.

J’ai accepté cette fonction car je crois dans nos possibilités de réussite et dans l’intérêt du rôle de nos interventions auprès des entreprises régionales; cela m’a permis d’accepter les contraintes personnelles qui en résultent.

La valeur du portefeuille constitué grâce à Synergence est faible; nous avons connu des échecs et les vrais succès ne sont pas encore visibles.

Notre activité est par définition risquée, l’apprentissage coûte toujours cher et les résultats sont rarement immédiats. La liquidité du placement réalisé est faible, son temps de maturation est long.

Cependant, beaucoup de travail a été accompli ces dernières années au sein de l’association et nos progrès sont évidents.

Nous pouvons remercier Jean-Jacques et toute l’équipe qui s’est dévouée pour l’intérêt de nous tous durant ces dernières années; j’aurai plaisir à travailler dans cette équipe qui reste en place.

Sans les équipes dirigeantes qui se succèdent, l’association perdrait ses capacités d’intervention et les investissements réalisés ne seraient plus accompagnés.

La notoriété et les compétences que nous avons développées permettent d’être un acteur reconnu de l’économie régionale pour le financement des petites entreprises à potentiel de développement. Cette dynamique mérite nos efforts.

Nous avons maintenant des partenaires dont nous devons entretenir la confiance. D’autres partenaires s’y ajouterons, pourquoi pas un fonds d’investissement.

Le premier objectif de Synergence est de maintenir cette dynamique qui nous permet de réaliser notre mission fondamentale d’investisseur accompagnateur en nous permettant la mise en relation avec les créateurs d’activité.

Cette dynamique a besoin de l’implication de nos membres, par apport en capital comme pour le traitement des dossiers, le suivi des entreprises, ou des expertises spécifiques.

L’instruction des projets avant investissement, l’accompagnement après sont accessibles à tous : le pragmatisme et le relationnel prévalent; les plus expérimentés sauront conseiller les nouveaux intervenants si nécessaire et nous avons pour objectif d’améliorer les outils leur disposition.

Il suffit d’être présent au SAS, porte d’entrée des projets d’investissement, de s’intéresser au projet et de se porter volontaire pour instruire un dossier agréé. Les Sas réunissent tous ceux qui le souhaitent à l’espace Poitou-Charente près de Niort, en moyenne une fois par mois.

Quelques axes de progrès pour Synergence :

Formaliser un minimum et mettre à disposition de nos instructeurs et accompagnateurs de projet des outils de sélection, de technique financière et juridique et de suivi simples et adaptables.

La valorisation des actions lors de l’entrée au capital ne me semble pas toujours au Top.

Les pactes d’actionnaires ont progressé, il faut les initier très tôt dans l’instruction, car ils traduisent la volonté des parties.

Disposer de moyens juridiques et fiscaux, pour nos montages et pour les entreprises nouvelles que nous suivons ; nous rechercherons des partenaires qui sauront s’adapter à nos objectifs et à nos ressources, merci de vos idées et aides en ce sens.

Les experts mandatés par les entreprises sont difficiles à contrôler.

Initier une dynamique de groupe des entreprises dans lesquelles nous avons des participations, en réunissant leurs dirigeants et les BA autour d’ une réflexion commune.

Je ne sais pas si nous avons atteint la « masse critique » pour rendre ces échanges fructueux, mais nous essayerons. Le partage d’expérience et l’entraide me semblent possibles.

Je souhaite aussi rappeler quelques crédos essentiels du BA:

le vrai modèle socio-économique du BA est la réussite de son investissement (qui passe par celle de l’entreprise dans laquelle il investit); il existe d’autres associations dédiées au financement social ou solidaire, les « Cigales » en sont un exemple.

Notre objectif est une plus value consistante liée à la réussite de l’entreprise à laquelle on a contribué, calculée à partir de la valorisation initiale. Si nous réussissons notre cible aura aussi réussi.

Un homme et une idée sont à la base d’un projet ayant de l’avenir, il faut au moins ces 2 ingrédients réunis pour avoir une chance de réussite.

Le BA est un accompagnateur, pas le dirigeant ni son adjoint, il doit percevoir l’entreprise à travers son dirigeant, et ne pas l’imaginer comme la sienne ; une certaine rigueur critique s’impose à lui ; quand il y a un doute, approfondir le sujet peut éviter une difficulté ultérieure.

Plus terre à terre :

L’association vit de ses ressources propres, principalement vos cotisations et plus modestement d’une rémunération par les entreprises proportionnelle aux fonds que nous levons ainsi que de l’aide de quelques sponsors, pour l’instant occasionnels. Les comptes ont été assainis, et nous ne pouvons disposer d’aucun personnel permanent.

L’animation est donc le fruit du travail d’un quinzaine de membres bénévoles actifs et vous êtes tous invités à renforcer notre action avec vos compétences et selon vos disponibilités.

Pour limiter toute déperdition de cette énergie précieuse et limitée, une utilisation efficace de l’outil informatique Gust s’impose naturellement.

Gust est maintenant notre moyen de communication interne.

Cet outil est aussi utilisable pour échanger et se rendre des service mutuels entre membres ; le savoir et les réseaux de chacun pouvant être utile aux autres ; l’association est aussi là pour favoriser les liens entre ses membres et progresser ensemble.

D’un seul message un membre peut joindre tous les autres membres du groupe.*

C’est simple et léger pour l’information comme pour une mise en relation

En conclusion, l’objectif est la valorisation de notre porte feuille commun, nous en aurons les moyens si nous nous les donnons.

Cordialement

Jean Luc Deveaux

(Comments are closed)